Aller au contenu principal

1335 visits

Lancelot Durand, Ingénieur et designer industriel, a créé pour Pernelle, une jeune fille victime d’une méningite foudroyante l’année de ses 20 ans, une paire de gants sur mesure, qui lui permettent d’utiliser la main courante de son fauteuil sans craindre des ampoules ou des brûlures.

Presentation

Je suis Lancelot. Un jeune ingénieur et designer industriel touche-à-tout.
J'aime bricoler de toutes les manière possibles (couture, impression 3D, découpe laser, design 3D) et je suis aussi concepteur de produit dans mon métier.

Pendant le confinement j'a fait la rencontre le Pernelle, une jeune femme Nantaise super sympa.
Pernelle a été victime d'une ményngite foudroyante l'année de ses 20 ans qui lui a couté une amputation des extrémités de ses mains et de ses jambes. Aujourd'hui, en plus de son métier, elle est top modèle et elle est active dans de nombreuses associations au profit des personnes en situation de handicap. 

Pernelle se déplace le plus souvent debout avec ses protèses, mais elle doit passer au moins la moitié de son temps sur son fauteuil roulant, pour soulager ses articulations. Comme elle n'a plus de doigts pour attrapper les mains courantes de son fauteuil, elle doit utiliser le contact de sa paume en "frottant" la roue pour avancer et freiner. Comme elle ne peut pas porter de gants classiques, elle souffre d'ampoules et de brûlures.

Lorsque j'ai réalisé cette problématique, et grâce au temps disponible pendant le confinement, je lui ai proposé de lui fabriquer une paire de gants sur mesure pour se déplacer plus facilement en fauteuil roulant !

how to make it

1/ Fabrication d'un modèle de mains.
Pour fabriquer le "manequin" de la paire de main de Pernelle, j'ai taillé la forme dans un bloc de pierre ponce "pyrex" trouvé dans mon garage. J'ai utilisé une scie et une rappe pour les finitions.

Comme je n'étais pas à Nantes pour le confinement, j'ai demandé à Pernelle de m'envoyer une photocopie du contour de sa main sur une feuille A4. Clà m'a permi d'avoir les dimensions de ses mains. 
Pour avoir une idée de la profondeur... j'ai du improviser au feeling, comme un sculpteur !

2/ Design de la solution.
J'ai défini les zones qui avaient besoin d'un serrage, les zones qui avaient besoin d'un renfort de frottement, et les zones qui devaient être protégés contre les frottements. 
En listant le materiel qui était à ma disposition, j'ai adapté le design le plus efficace et le plus esthétique pour réaliser la paire de gant.
 

3/ Patronage

C'était la première fois que je réalisais un patronage d'un produit non développable (non géométrique) et complètement sur mesure.
Grâce à mon modèle, j'ai utilisé des feuilles de papier et du scotch pour créer un "moulage" de la main en pierre.
Comme une enveloppe de papier qui devait se rapprocher au plus près de la forme rélle.
J'ai ensuite tracé sur le papier les lignes de couture, de découpe, et les positionnement des sangles de réglage.

J'ai découpé en suivant les lignes, et (après deux ou trois essais) j'ai obtenu le patronage 2D parfait pour chacun des gants. C'est comme celà qu'on peut passer d'un objet 3D non développable à un fichier de découpe plat.

Avis de l'ergo
Bravo pour la récupération ! Résolution d'un problème très spécifique
List of items

 En plein confinement, j'ai choisi d'éviter de sortir de chez moi pour être responsable. J'ai utilisé uniquement du material de récupération ci dessous:

 - Une machine à coudre puissante pour le cuir
 - Une peau de chèvre ramenée du Maroc par ma soeur
 - Une peau de vache achetée par mon père
 - Des rivets en cuivre conçus pour la scellerie
Concernant les boucleries, je n'avais rien du tout... alors j'ai découpé les mayons d'une chaine qui trainait dans le garage.

Cost : 0€ pour moi. environs 10€ à reproduire

Position has not been set