Aller au contenu principal

"Apprenti souffle" de Nicolas

6286 visites

Nicolas est un jeune autiste de 20 ans qui présente un trouble du langage et une déficience légère. Comme un certain nombre de personnes avec autisme, il a du mal à gérer ses émotions. Pour l'aider à se détendre, sa maman lui a fabriqué "l'apprenti souffle", lui permettant de réaliser seul des exercices respiratoires.

Présentation

Des exercices respiratoires réguliers préconisés dans la prise en charge des TOC permettent de diminuer le niveau d'anxiété mais il est la plupart du temps très réticent et bien trop énervé pour les réaliser en notre présence en moment de crise. En partenariat avec sa psychologue, Carine, sa maman, lui a conçu un outil qui lui permet de réaliser seul ses exercices respiratoires lors de troubles du comportement en lui permettant d'exprimer ses émotions pendant la crise (recto) puis après les inspirations et expirations profondes (verso). Nous avons dû au début noter ses "scores" dans un carnet pour lui prouver l'efficacité des exercices respiratoires. Les personnes autistes s'appuient sur du visuel : les pictogrammes et images les aident à décrire leurs émotions et les courbes de respiration leur indiquent qu'ils doivent gonfler la cage thoracique puis souffler.

Comment faire ?

Lorsque Nicolas est en colère, je lui mets dans la main ses jetons et je pars. Je ne sais pas pourquoi mais il se sent obligé de faire l'exercice. A ce jour, c'est la seule chose qui fonctionne et qui l'aide à retrouver son calme. Cet outil peut rejoindre une boîte à "extinction" remplie de balles anti-stress, de papier à bulles à éclater, papier journal à déchirer, musique et lumières douces...

- Sélectionner les émotions que votre enfant a du mal à gérer.

- Sélectionner les images en rapport qu'il comprend (mon fils est persuadé que les émotions du film Vice-Versa existent dans sa tête, c'est pourquoi nous les avons choisies)

- Disposez l'ensemble sur 3 pages Word puis imprimer sur du papier adhésif blanc (ce qui évite les traces de colle). Coller les 2 premières feuilles sur un même carton (recto-verso) et plastifier.

- Imprimer, coller sur du carton, plastifier et découper les étiquettes.

- Découper et coller du velcro adhésif sur le dos des étiquettes (largeur de 5 mm), le support et les jetons (côté doux sur les planches, côté rugueux derrière les étiquettes et jetons)..

NICOLAS est un présentateur très convaincant. Son entourage a génialement su définir les caractéristiques du besoin, puis imaginer un outil motivant. Ça parait si simple qu’on en oublie combien c’est génial !
Avis de l'ergo
• Je ne sais pas si je parviens encore à être objective concernant les inventions de cette famille. Nicolas et sa maman sont extrêmement touchants. <br><br>• Pertinence du l’aide technique <br><br>• Fonctionnalité extrême, bravo ! <br><br>• Cette proposition est très personnalisée, mais elle peut rejoindre ou inspirer des inventions nécessaire dans la gestion de difficultés comportementales, attentionnelles… <br><br>• Peu onéreux <br><br>• Simple à réaliser
Liste des courses
  • 10 jetons de 1 cm de diamètre
  • Une imprimante
  • 2 cartons fins résistants (type calendrier) A4
  • 3 feuilles A4 adhésives blanches
  • Du scotch Crystal pour plastifier ou une plastifieuse
  • Du velcro adhésif

Coût : Moins de 4€

Position has not been set