LE LIT CLOS D’AZILYS, 1er prix du jury 2006

Azilys est une coquine. Elle entend très bien mais n’écoute pas beaucoup, spécialement les interdits de la maison. Bien qu’elle ait compris depuis longtemps qu’elle n’avait pas le droit de jouer avec les portes vitrées du meuble TV, c’est la première chose qu’elle fait quand elle navigue dans le salon !
  • lit clos modif 22

L'invention

Atteinte de retard psychomoteur profond, elle ne parle pas mais marche seule, descend et monte les escaliers, escalade son parc et grimpe sur son lit à barreaux.
Le souci ? Sa conscience du danger n’a pas évolué en même temps que ses capacités motrices. Après avoir escaladé deux ou trois niveaux, elle oublie que le sol s’est éloigné d’autant et peut se jeter en arrière. Ses parents la surveillent donc sans cesse, mais pas toujours facile d’en faire autant la nuit.
Son grand-père a donc eu l’idée de créer pour sa petite fille un « lit clos ». Mais attention, pas une cage, une vraie cabane ! Des lits superposés en bois, quelques planches en pin noueux, une scie circulaire et le tour est joué. Quelques astuces : des motifs « cœur-sapin » pour rappeler la montagne et des coffres de rangement sur roulettes.
Depuis, Azilys apprécie sa nouvelle maison et ses parents aussi….

La liste des courses :

Environ 30€

1 lit superposé
3 tablettes en pin noueux (200 x 30 cm)
5 lames de lambris 10, 5 de pin de Finlande
1 m de tourillon (ø 9 mm)
2 x 2 charnières universelles sans entailles laiton 51 x 40 mm
Papier de verre
Colle à bois
Cire teintée.

Vous aimez cette invention ? Aidez-nous à la soutenir !